Comment l'activité physique améliore les résultats scolaires ?

L'activité assure non seulement une meilleure santé et une meilleure forme physique à vos enfants mais peut également les aider à mieux réussir à l’école. Kate Cracknell nous donne ses explications

Saviez-vous que vos enfants seront meilleurs à l’école, notamment dans leur comportement en classe, leur capacité de concentration et même leurs résultats scolaires, s’ils ont une activité physique régulière ?

Trop beau pour être vrai ? Il suffit de regarder les faits. De nombreuses études et projets scolaires sont arrivés à la même conclusion : les enfants actifs réussissent mieux à l’école.

Les enfants actifs réussissent mieux à l’école.

Une étude menée en 2007-2008 par le Cooper Institute au Texas montre une corrélation très claire entre le niveau d'activité des enfants et leurs performances scolaires.

Dans les écoles très performantes du Texas (celles obtenant l’évaluation académique maximale de l’état, à savoir « exemplaire »), environ 80 % des élèves présentaient une bonne santé cardiovasculaire. Dans les écoles enregistrant de mauvaises performances (celles obtenant l’évaluation académique « inacceptable »), à peine plus de 40 % des élèves présentaient une bonne santé cardiovasculaire.

L'activité physique influence l'activité cérébrale

L’une des références dans ce domaine est le Dr John Ratey, professeur de la Harvard Medical School, dont le livre SPARK paru en 2008 donnait un aperçu de toutes les remarquables manières dont l'activité physique pouvait influencer le fonctionnement du cerveau.

Compilant 14 années de données cliniques et neuroscientifiques, associées à des anecdotes et des exemples concrets, cet ouvrage instructif montre les bienfaits de l'activité, non seulement pour notre santé physique mais également pour notre bien-être mental et nos performances.

Les résultats scolaires s’améliorent tandis que les problèmes de comportement diminuent

Le premier chapitre de SPARK est consacré à une école révolutionnaire de Naperville aux États-Unis. Depuis le début des années 1990, cette école a fait évoluer son programme traditionnel d’éducation physique basé sur la pratique de sports de balle vers un programme d'activités quotidiennes basé sur le fitness.

Tous les enfants participent à toutes les activités et leurs fréquences cardiaques sont mesurées pour assurer un bon exercice physique.

Pour quels résultats ? Alors qu’à travers le pays, près de 40 % des enfants sont en surpoids, dans cette école de Naperville, ce chiffre se limite à 3 %. De plus, en 1999, 98 % des élèves ont passé le test TIMSS, les tests internationaux de science et de mathématiques. Ils sont arrivés en tête dans la catégorie science et sixième dans la catégorie mathématiques, alors qu’ils consacraient 45 minutes par jour à l'activité physique.

S’inspirant de cet exemple, une école de Copenhague au Danemark a expérimenté un programme de quatre mois dans le cadre duquel 250 élèves de secondaire suivaient une séance intensive de fitness de 45 minutes chaque jour. L’expérience a abouti à une augmentation de 40 % de la présence, à une réduction des problèmes de discipline et à une amélioration d’un point et demi des résultats scolaires par rapport à la moyenne des quatre derniers mois.

Amélioration de la condition physique des élèves à travers le monde

Des initiatives similaires ont ensuite essaimé.

La marque de sport Reebok a associé son nom au programme d'activités avant l’école BOKS, lancé à l’origine dans une école élémentaire du Massachusetts aux États-Unis en 2009 par Kathleen Tullie, inspirée par la lecture de SPARK. Le programme BOKS est désormais appliqué dans 1 200 écoles de 48 états américains et de 6 pays.

Au Royaume-Uni, l’initiative Daily Mile a récemment fait la une des journaux. Déjà mis en œuvre dans une centaine d’établissements, ce programme faire courir les écoliers 15 minutes (la durée pour parcourir un mile) chaque jour en vue d’améliorer non seulement leur condition physique mais également leur concentration, leur humeur, leur comportement et leur bien-être général. Les enfants courent dans leurs uniformes scolaires, par conséquent aucun équipement ni temps de changement n'est nécessaire. Cette course n’est pas compétitive et se veut divertissante : il n’y a pas de gagnant ni de perdant. Cette initiative a rencontré un tel succès que sa mise en œuvre dans des écoles du secondaire et même sur le lieu de travail de personnes adultes est aujourd’hui à l’étude.

L'activité physique améliore la capacité d’apprentissage

La Finlande est un véritable modèle d’activité des enfants. Dans ce pays, 80 % des enfants de moins de 16 ans font partie du réseau Schools on the Move, qui intègre l'activité physique aux cours pédagogiques afin que les enfants ne restent pas assis trop longtemps. Un rapport de 2016 a montré que 70 % des écoles primaires atteignent désormais l’objectif national d’assurer une heure d’activité physique quotidienne à l’école.

Le programme a également eu un effet positif sur l'apprentissage : 90 % des enseignants interrogés ont déclaré que l'augmentation de l’activité physique a contribué à créer un « environnement d'apprentissage paisible ».

Enfin, un autre excellent exemple nous vient des États-Unis, plus précisément d’une région de la Caroline du Sud où seuls 25 % des enfants en moyenne terminent leurs études secondaires. Un petit groupe d’écoles s'est détaché du lot, avec 100 % d'enfants terminant leurs études secondaires et allant à l’université. La différence ? Des salles de classe kinesthésiques, baptisées « Brain rooms », où les enfants bougent tout en apprenant, par exemple en faisant des mathématiques sur un tapis roulant ou un vélo d’appartement. L'avis des élèves et des parents est très positif. Les élèves déclarent avec enthousiasme que l'activité les « éveille et stimule le cerveau » et les parents explique que ce mode de vie sain se répercute sur leurs foyers et leurs familles.

Aspria aide les enfants à mieux réussir à l’école

Malheureusement, toutes les écoles n’ont pas mis autant l'accent sur l'activité physique, mais ne désespérez pas ! Nous sommes là pour vous aider !

L'activité physique ne doit pas forcément avoir lieu pendant les heures de cours pour bénéficier à votre enfant : il suffit qu’il soit actif régulièrement ou dans l’idéal quotidiennement.

Avec notre gamme passionnante et diverse d’activités pour enfants (natation, arts martiaux, football, tennis, capoeira ou encore stages de vacances), nous avons tout ce qu’il vous faut pour que votre enfant soit en forme et heureux, mais également meilleur à l’école.

Souhaiteriez-vous profiter de tous les avantages qu’Aspria peut offrir à votre enfant ?
N'hésitez à discuter avec l’équipe Academy lors de votre visite au club. Nous serons ravis de vous donner plus d’informations sur notre offre d'activités pour enfants.

300

300 professionnels supervisent notre programme primé pour enfants Academy.

SOYEZ INSPIRÉ

Vous souhaitez intensifier votre entraînement, améliorer votre concentration au travail, dormir mieux ou simplement avoir plus d’énergie ? Nos experts vous donnent des conseils avisés et des recommandations pour vous aider à atteindre vos objectifs de bien-être.

Tous les articles

Abonnement

En devenant membre d’un centre de bien-être Aspria, un tout nouveau monde de santé, de fitness, de détente et de soin s’ouvre à vous.

Devenir membre

QUEL ÂGE A VOTRE CORPS ?

Vous connaissez votre âge, n'est-ce pas ? Faux. Vous connaissez votre âge chronologique, c'est-à-dire l’âge calculé d’après votre acte de naissance. Cependant il y a un âge bien plus important pour votre bien-être : c'est votre âge biologique, déterminé par l’état de votre corps. La bonne nouvelle, c'est que vous pouvez améliorer votre âge biologique et remonter votre horloge interne en adoptant un mode de vie plus sain.

votre âge biologique